Pourquoi

le soutien scolaire

n’est pas la meilleure solution

J’aide mes abonnés
à améliorer leurs habitudes quotidiennes
afin qu’ils atteignent leurs objectifs
en faisant mieux sans faire plus.
– Matthieu Lesueur –

Voici l’histoire d’Alan :

 

Comme beaucoup d’enfants, il prend des cours particuliers.
Ses notes ne sont pas catastrophiques mais il peut faire mieux, beaucoup mieux.

 

Quand ses parents m’ont contacté, Alan avait déjà travaillé avec 3 profs particuliers différents.
Au début, il semble progresser mais très rapidement il stagne voire régresse.
Ses parents m’ont contacté car ils en ont marre de payer pour rien !
 
En France, chaque année, les parents dépensent en moyenne 1500  euros en soutien scolaire. (source : BFM  TV )
 
Ils ont essayé l’orthophoniste, le neuropsy, le psy etc.
Alan n’a pas de trouble.
 

Alors, pourquoi ne progresse-t-il pas ?

 
Est-il bête ?
Est-ce les experts qui sont incompétents ?
 
Parfois, la réponse est simplement ailleurs..
 
Quand j’ai demandé à ses parents de m’expliquer les problèmes de leur fils, ils m’ont dit ceci :
« Alan n’est pas motivé, pas autonome, pas mature pour son âge. »
 
Ses problèmes n’ont aucun lien avec les Maths ou la Géographie.
Pas étonnant qu’il ne progresse pas malgré les cours..
 
Alan travaille uniquement quand il y a un adulte qui le surveille.
Son travail personnel est inexistant.
Il subit sa scolarité et ne s’entraine pas efficacement.
 
En 2015, j’enseignais encore les Maths.
En observant mes élèves, j’ai compris une chose cruciale.
Le plus important n’était pas ce qu’ils faisaient quand j’étais là.
 

Le plus important est ce qu’ils faisaient quand je n’étais pas là.

 
Ce n’est pas avec un cours par semaine qu’on progresse.
C’est comme payer un coach sportif pour une séance par semaine..
..et passer les autres jours couché devant la télé à dévorer des chips.
 
Comme la majorité de mes élèves, Alan a de mauvaises habitudes et méthodes de travail.
Pour progresser, il doit répondre à 2 questions :
 

Question 1 : Pourquoi travailler ?

Question 2 : Comment travailler ?

 
Et là les choses se compliquent.
 
On dit qu’il faut apprendre le cours..
qui enseigne la mémorisation ?
Plus tard on dit de faire des fiches..
Oui mais comment faire ?
Et quand ?
 
La différence entre Alan et le premier de la classe est surtout dans les habitudes et les méthodes.
 
Tous les premiers ne sont pas des surdoués.
Certains ont juste une routine de travail.
C’est le cas de mes élèves.
 
L’intelligence, peu importe sa définition, est un potentiel.
Alan a ce potentiel mais ne l’utilise pas correctement.

 

Comme des dizaines d’adolescents, j’ai aidé Alan à améliorer ses habitudes à la maison.
Aujourd’hui je montre aux parents comment mieux accompagner leur enfant scolairement, à la maison.

 

Voici un de mes passages à la radio RCI Guadeloupe :

Mon travail

« Vous dites

ce que je lui répète

tous les jours »

 

Tous les conseils que je donne,
mes clients les connaissaient déjà.
Pourtant, leur enfant ne les appliquait pas.

 

Il y a une différence entre le parent qui dit :
« Tu dois faire du sport ! »
Et le coach sportif qui écoute
puis propose un programme adapté.

 

Je suis ce coach et j’aide les parents
à le devenir à leur tour à la maison.

 

Veux-tu que je te montre comment ?
Si tu veux uniquement des infos gratuites,
ne clique pas et abonne-toi sur Instagram

Autres Articles